La clope vous précipite dans la déprime...

Publié le par Lilia Urban, Coach, Communicologue, Auteur

...et oui!

C'est pas des blagues. Testé et approuvé. Enfin, désapprouvé.

La clope, on sait que:

- ça défonce les sinus

- ça empêche de respirer (nous et les autres)

- ça oppresse la vue

- ça sèche la peau

- ça fait péter des petites veines sur votre corps

and, and , and.....

 

Mais surtout, la clope rend clairement déprimé, voire, après, dépressif.

ON NE PEUT PAS LUTTER contre les méfaits de la clope sur son corps. C'est trop dur ce que vous demandez à votre petit corps là.

Si on fume, let me tell you something: on ne peut PAS être heureux. C'est impossible, ça ne va pas avec, chimiquement.

Quand tout notre corps doit lutter contre les méfaits de la clope, il n'a simplement plus d'énergie pour être heureux.

Plus d'énergie pour penser clairement, et donc penser à soi, et donc pour entreprendre.

La clope vous rend passif et déprimé, et vous ne comprenez pas pourquoi, ou plus exactement, vous ne faites pas le lien, entre le fait de fumer et votre état légèrement, ou lourdement, léthargique.

Je ne connais pas a heavy smoker qui ait bien fini sa vie, ou l'ait bien vécue, c'est à dire ait gardé en lui un sens du bonheur, ou même du sourire. Et si sourire il y a, c'est sourire qui cache quelque chose.

Le fait même de mettre quelque chose de si nuisible à la bouche est une forme de destruction, self-sabotaging, qui en dit long, en soi.

Et NON, ça n'aide pas à la concentration, contrairement à ce qu'on pense: ça fatigue! ça pompe l'énergie, donc on s'imagine que ça calme and help focus: non!

En fait, ça décharge d'un surplus d'énergie, dans le sens où ça absorbe un surplus, ou un rush d'émotions.

 

Et vi...il fallait y penser, hein? 

Ou l'observer.

So please observe and let me know what conclusion you have come to.

 

 

Publié dans Fumer, Dépression

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article