Pouvez-vous réfléchir avant de parler siouplé?

Publié le par Lili Urban Coach Communicologue Auteur

 

"- Ah ben ma soeur, c'est pas pareil. Elle, elle peut avoir un gros gâteau au chocolat sous les yeux, à la fin d'un repas. Si elle a pas faim, elle mange pas. Pourtant, elle aime les gâteaux au chocolat. Ya des gens comme ça:, vous comprenez, elle est  pas gourmande."

 

What the F*******?

I'm sorry, Sir: where the hell is the f*****ing link between: Elle est pas gourmande, et Elle ne mange pas un gâteau au chocolat parce-qu'elle n'a plus faim?

Excuse-me mais: tu lui as demandé à ta soeur si elle était pas gourmande?

Ah oui, pardon CES gens-là, ils sont PAS GOURMANDS...la preuve: il ne mangent plus quand ils n'ont plus faim.

(Ah ben oui, oui, là je comprends mieux maintenant..)

 

Et tout le monde d'approuver qu'il y a bien deux catégories de gens sur la planète:

ceux qui sont pas gourmands- ce sont ceux qui ont " de la chance" (et qu'on présente au passage comme pas sexy, car la gourmandise, soyons clairs, c'est appétissant, non? De là à dire frigides, il n'y a qu'un pas.)

et ceux qui sont à l'évidence sont gourmands - ce qui est non seulement cute, mais irrésistible. Ah ben oui, on ne peut pas ne pas manger ce gros gâteau au chocolat si on n'a plus faim, et qu'on est gourmand. La gourmandise, ça nous ronge, c'est bien connu. Mais bon, que peut-on y faire, nous les Gourmands?

 

Mais t'es con ou quoi? Ou ça t'arrange de dire des conneries-clichés sur les autres pour te rassurer- publiquement?

(et dans ta tête je te dis même pas ce que tu dis: que ta soeur, elle a de la chance, elle. Qu'elle peut manger tout ce qu'elle veut j'en suis sûre, sans grossir NI avoir aucun effet secondaire, right? Que son corps, à elle, et ben il a un super naturel métabolisme tout seul comme un grand etc etc).

 

Alors pourquoi les gens font des liens qui n'existent pas, entre des notions qui n'ont pas de liens entre elles. Sont-ils limités, or what?

Victimes de trop de on-dits de la société ? (ça leur plaira tiens de savoir qu'ils sont aussi victimes de cela).

 

Dire des conneries-clichés sur les autres a deux bénéfices (bénéfices pourris. mais bon, si ça te fait du bien):

- 1 - ça attire l'attention sur quelqu'un d'autre que toi.

- 2 - ça te déculpabilise officiellement de ne pas essayer de faire l'effort. Je veux dire fermer ta gueule sur les autres, et essayer. Tu vois l'genre?

NB: petit bémol aux bénéfices, cependant. Pour les gens qui réfléchissent, et qui ont leurs oreilles en passe d'être purifiées de conneries (si seulement vous pouviez la fermer), tu passes franchement pour un Gen limité, voire irritant. Nan, j'te jure.

Mais bon, peut-être que le temps qui passe et l'expérience pourront  t'ouvrir les neurones, God bless.

 

 

ROUUUUUUU, que les gens sans réflexion m'irritent.

 

Et même qu'après ça me fait peur...les gens sans réflexion.....ils y croient vraiment à toutes ces conneries qu'ils se racontent à eux-même et aux autres?

Mais vous vous rendez compte comme vous êtes dangereux pour la société à répandre des conneries pareilles, à faire des liens qui n'existent pas?

(parce-que j'ai quand même aussi entendu que ya des gens qui ne mangent pas et qui grossissent! BOULSHIT. Ya des gens qui ne mangent pas et dont le corps ne maigrit  "pas encore", parce-qu'il est en train de s'adapter).

 

J'avoue que ça me fait vraiment peur ce manque d'intelligence individuelle, et par conséquent collective. Ces gens qui se cachent derrière des "il parait que", ou ceux qui y croient vraiment à ces " il parait que", c'est clair que", "Ah ben oui, pour lui, c'est facile".

 

Moi je dis: Avant de répandre: expérimentez.

Et réessayez.

Et après partagez ce qui marche pour vous.

Pas ce que vous adorez croire qui marche pour les autres.

Thank you

 

Commenter cet article