Les propositions de sexe, nos réactions...et les After-proposexe

Publié le par Lili Bernard

Passé ce sentiment de 

Putain, je suis une vraie bombe

(Même quand je reçois mon voisin en jogging, toute cracra, le visage gonflé et tuméfié parce-que je me réveille de ma sieste, les cheveux gras, des tâches sur mon sweat (bon, j'en rajoute, mais vous voyez le tableau?..)

ou le sentiment de

Mais pour qui il me prend, celui-là?

Voilà ce qu'il risque de vous rester, my ladies...après que la proposition de sexe soit "sortie"

Rien.

(A moins que vous ayez relevé la proposition. Là, il risque d'y avoir eu: "de la tendresse et du plaisir", d'après la description publicitaire du voisin. Mais il n'en restera pas moins rien, après le moment)

Rien de rien.

Un homme qui vient vers vous en vous faisant l'offense de s'adresser à vous de la sorte (car oui, messieurs, ya rien à faire, c'est une offense, et faites pas les innocents siouplé), et bien, cet homme-là ne voudra pas chercher autre chose en vous.

(Mais satisfaire ses besoins, first thing)

 

Sans compter que le plaisir et la tendresse, si tant est que l'on puisse donner ça, à l'arrache et à tout va, à n'importe qui qui passe par là, risqueront de vous être retirés sans préavis ni explication (car c'est l'intérêt du plan cul m'a-t-il expliqué, dixit "- On fait ce qu'on a à faire, et on trace sa route.")

 

Vi, c'est vrai, il pourra (cet idiot, c'est pas ce qu'il avait prévu) s'attacher, et tomber vraiment vraiment amoureux de vous.

Juste.

But.... attendez voir un peu, par exemple, le moment où il vous reprochera, avec jalousie, votre côté "ouvert" quand vous serez en couple avec lui, et qu'un autre daignera simplement vouloir être votre ami, ou collègue...être proche de vous....

Effet boomerang garanti, trust me.

 

Après du non-cul donc, et une proposition plus ou moins salace selon votre interlocuteur , il ne vous restera plus, non plus: les échanges de textos, les réponses du proposeur, l'intérêt du proposeur, l'intérêt de quelqu'un tout court, la potentialité de faire d'autres choses avec le proposeur (partager un apéro, une promenade, je sais pas moi un truc simple, normal. Suis-je vieux jeu, là?).

Et vous aurez à la place: du vide, une incompréhension, une soudaine colère contre vous-même de vous êtes rabaissée à ce jeu (encore une fois, si ça n'était pas votre truc à la base, parce-que pourquoi pas jouer, après tout, mais il faut juste savoir ce qu'on veut, nous, au départ), et peut-être même la crainte de ce que l'on va penser de vous, ou dire de vous.

(NB: les textos, mesdames, et les mails, ça reste, et vi).

 

Donc avant de vous lancer dans l'aventure, si elle vous est offerte de manière inattendue, pensez bien à l'after.

(ouh, et aussi, maintenant que j'y pense: le voisin c'est sympa, mais quand il commence à ramener à la casa la fille dont il est vraiment amoureux, là, ça fait iech quand même)

 

Je pense, par exemple, que Julia Roberts, dans Notting Hill, face à une proposexe, dirait un truc comme:

" -Tempting, but...no".

Sacré Julia.

(En même temps quand ya Hugues Grant dans la balance, on dirait toutes " - Tempting but no", non?)

Commenter cet article