C'est quand on...

Publié le par Lili Bernard

....vient de passer une semaine de $¤*¤$*^***

avec des élèves de $¤¤¤¤***$

Et que, pour une fois, on est en train de regarder dans son micro miroir (pour voir quel tête il fait le dernier échantillon de fond de teint gracieusement remis)...

QUE

le bus décide de passer.

Donc, bien sûr, alors qu'on vient de le guetter pendant 10 minutes avant, on rate le geste clef: le fameux: "Heplà! Tu peux t'arrêter siouplé?".

(Non, ce n'est pas grossier, ni désinvolte - moi je trouve ça gênant de héler les chauffeurs de bus, comme si c'était des taxis à notre service. Mais les chauffeurs--> ils kiffent. Je leur ai demandé. Nous avons d'ailleurs de nombreuses conversations à ce sujet).

ET QUE C'EST LA QUE... le bus décide de s'arrêter quand même! Last minute, dis donc, soyons fous! Et que, en plus, il y a un gentil monsieur qui nous ouvre gentiment la porte, depuis l'intérieur du bus siouplé, sans qu'on n'ait rien demandé du tout à personne.

Alors... est-ce mon air de clocharde avérée (avec ses trente sacs Carrefour), ou ma mine sincèrement confite, mais en tout cas : ça LE FAIT! Yes!

Thank you, Chauffeur.

You clearly made my day

Commenter cet article