Alors la peur, ça fait quoi?

Publié le par Lili Bernard

Je connaissais une femme belle, intelligente, généreuse, bonne mère et professeur. Bien quoi. Qui un jour m'a raconté qu'elle avait dû littéralement fuir sa ville.

Pourquoi?

Parce-qu'elle était entrée dans une relation avec un mec qui la battait. Ils se battaient. Le délire. Il lui flanquait des coups de pied dans le ventre, rien que ça.

(Mesdames, et Messieurs, j'espère sincèrement que vous ne le savez pas, mais il est très très dur de sortir de ce genre de relations).

Et quand je lui ai demandé comment elle avait fait, attendant une réponse très pragmatique, d'organisation, elle m'a dit ceci, qui n'avait pas exactement à voir avec ma question:

" - J'ai eu très peur. La trouille de ma vie".

Non pas du mec, pas de la situation, mais du changement.

Il fallait fuir, elle le devait, en quelque sorte, c'était une question de vie ou de mort, d'équilibre psychique, physique. Et ce qui lui a fichu la trouille de sa vie, ça a été de passer le cap du changement.

Pas vivre dans une nouvelle ville, pas quitter sa ville, mais marcher vers le changement, entrer dedans, et le faire, pour de bon.

Vous savez ce que ça fait la peur? Et je parle de cette toute petite peur-là du changement, et même si rien ne vous pousse au changement: la peur de la décision...

- trembler les jambes, littéralement

- ne pas tenir debout, littéralement

- ne pas pouvoir se concentrer

- manger, fumer, whatever: n'importe quel comportement addictif compensatoire - trouvez le vôtre

- faire des crises de larmes

- inventer n'importe quel mensonge -duquel en général on ne se sort qu'en ramant sérieusement

La peur, cette putain de peur, c'est physique, ça vous freine physiquement et intellectuellement, ça vous paralyse.

Et par conséquent, vous:

- reculez

- évitez-repoussez

- perdez le contrôle

La peur, ça fait ça, et il faut le savoir. Parce-que si on ne le sait pas, on s'arrête à la peur.

Alors que derrière: il y a la libération.

Une victoire sur soi-même, c'est une pierre à un édifice. ça renforce.

Trust me.

Commenter cet article