Quel connard, ou ... quel pauvre homme?

Publié le par Lili Bernard

Non, c'est pas pareil messieurs-dames! "Ah pas du tout", comme dirait ma voisine (qui n'est pas en train de fouiller dans mes cartons, quand elle n'est pas prise la main dans le sac).

Un connard est un connard.

Mais de nos jours, je m'y perds, j'avoue.Yen a de partout, c'est une épidémie.

Y a t-il une différence entre connard et ami?

Et même: entre connard et homme de foi?

Entre connard et...

Mais quelle est au juste la définition de ce petit mot savoureux, et si vite projeté?

Voyons.

Wiki: l'étymologie du mot connard viendrait des conards, ils remonteraient au Moyen-Âge XVIème siècle. Durant les fêtes de carnaval les conards étaient un groupe ludique (L'abbaye des conards de Rouen) parodiant les personnages publics, les maris trompés... Tous nobles ou personnages publics n'avaient qu'à bien se tenir au risque de se retrouver avec des conards derrière eux les parodiant ou reprenant une de leurs mésaventures, la parodiant à outrance et tournant au ridicule le personnage public concerné.

(I love this definition, but let's find my own, more trendy)

Un connard peut être par exemple un soit-disant ami qui ne vous souhaite pas un joyeux Noël, let alone vous invite à Noël, sachant que vous êtes seul.(Oulala, ça fait beaucoup beaucoup de connards).

Soyons explicite: est un connard, en 2015, une personne qui se comporte de manière généralement reconnue comme inconcevable, en ayant conscience de le faire, mais en le faisant quand même, et de préférence, en cachette, ou de manière non-connue de tous.

Un connard peut donc bien être un ami, un chrétien, un Marsien (mais pas un chien. Non, les chiens ne sont pas des connards).

Ceux que je préfère, moi, dans les connards, ce sont les connards "chrétiens et manipulateurs".

Alors ceux-là: respect.

Je range dans cette catégorie ceux qui se prétendent "amis", "chrétiens", et quoi d'autre?

Je range dans cette catégorie les chrétiens à qui on dit:

"- Dis, je peux me joindre à ta famille pour Noël? Je suis toute seule".

Et qui vous répondent, entre profonds soupirs et regards qui fuient, avec ces trois petites "phrases" succulentes:

1- " - ça va être compliqué" (la phrase favorite des manipulateurs lâches).

Suivi de

2-...silence.... (si vous avez bien suivi ma leçon sur les manipulateurs, vous savez déjà que le silence/ absence est une des caractéristiques clefs d'un manipulateur bien rôdé -comment ça, elle ne parait qu'en février 2017, ma leçon sur les manipulateurs?).

Puis, et attention, accrochez-vous, c'est du vécu (tout frais), d'un:

3- " - Non, j'ai besoin de me recentrer.

- Uhm, et il y a des temps où il faut peut-être penser à l'autre avant soi".

(mais je ne vais pas t'apprendre ça, n'est-ce pas? Après tout, c'est toi qui a un Master en Droit Canonique, je veux dire, la religion, t'en connais un rayon, non?)".

Sachez, pour ceux qui croiraient que je fais ici un amalgame entre étudiant la religion et pratiquant la religion, que les deux vont de pair, tout le temps.

Sachez aussi que ce type de connard ne vous prévient pas, jusqu'au 24 décembre, 15h, de sa décision.

(bien évidemment, en voyant sa tête au moment de la question, vous êtes déjà largement passée à autre chose, jusqu'à ce...)

Résonne votre téléphone, le 24 décembre, à 15h.

Coup de fil improbable (et ça, c'est signé le Saint Esprit), puisque quand vous rappelez, vous entendez, au milieu de soupirs (cette personne qui va fêter Noël avec sa famille va tellement mal...)

"- of, tu sais, mon téléphone semble avoir appelé beaucoup de gens ce matin."

Alors moi, je dis:

BRAVO!!!!! Du grand Art.

(Mais à part ça: tu t'entends Ducon-le-Pratiquant?)

Publié dans Les manipulateurs

Commenter cet article