Emma Flé-Queen of the Swimming-Pool....

Publié le par Lili Bernard

....herself!

J'ai rencontré Emma Flé. Vous savez qui est Emma Flé? Si.... vous savez!

Emma Flé était mon amie, vous savez....ces amies, celles qui jalonnent, marquent, ancrent votre vie. Ces amies qui ne pourront jamais se conjuguer au passé, même si elle se conjuguent avec intervalles. Celles qui sont toujours dans votre cœur, dans votre quotidien secret, et à qui vous parlez, sans plus parler. Celle à qui vous dites, sans plus de mots:

"- Ah tiens, ça m'a fait penser à toi".

Ou...

"- Diantre, fourberies, mais tu avais raison..."

Emma Flé avec qui il est si simple de se pochetronner à deux plutôt qu'à une, et NON pas parce-qu'on est deux alcoolos - "Ah non, pas du tout!" comme dirait ma voisine- mais parce-que: that's the way it is.

Une amie qu'il est bon de serrer dans ses bras.

(Serrer quelqu'un dans ses bras... mais ça faisait combien de temps?)

Une amie avec qui on rit, mais on rit! Et on sait bien, au fond de son cœur, que c'était avec elle qu'on riait comme ça...et que depuis, on a à peine ri.

J'aime savoir, savourer, que l'amitié, l'amour, l'union dure.

J'aime savoir que Dieu (ou qui sais-je, là-haut) a remis sur mon chemin Emma Flé, Reine de la piscine. Je suis tellement émue que je sens que mes proches vont l'être aussi, pour moi.

" - Ah, mais tu veux dire que t'es toujours avec le même...

- Connard? Oui, tu peux le dire. C'est du connard qui dure, on va dire".

Pas de questions, pas de jugement. Que des constats (que la vie passe, et oui, messieurs-dames), et que c'est bien.

Que la vie passe et que les liens durent.

La vie passe, et tout est là.

(I'm so happy que je mange les chips achetées spécialement pour ma superbe chef- je lui ai trouvé un surnom au fait, mais je n'ose pas encore le livrer), parce-qu'elle a trop souvent envie de chips à 16h, et qu'on n'a qu'une vie.

Non?

Suivez-moi: abonnez-vous! Vous recevrez un ti mail, de temps en temps, histoire de vous informer, quand j'écris un nouvel article....

Publié dans Amitiés

Commenter cet article