Expression .... Sanction!

Publié le par Lili Bernard

Et voilà, qu'est-ce que je disais?

A propos de cette association que j'ai contactée, à Grenoble, pour être mise en relation avec une personne âgée....

J'ai eu aujourd'hui la fille du monsieur âgé au téléphone, donc, personne ne l'a rappelée pour lui dire que je n'étais pas joignable sur mon portable. Fine. Je suis contente de lui avoir parlé anyway.

On s'est très très bien entendues toutes les deux, et avons convenues de nous voir, comme prévu, avec la dame de l'agence, ce vendredi, pour rencontrer son papa.

Il y a 5 mn, la jeune femme de l'agence m'appelle et me dit ceci:

" - Oui, on en a discuté avec l'équipe, et on trouve ça un peu surprenant votre manière de réagir pour votre portable.

- En effet, je comprends que ce soit surprenant. Mais aviez-vous bien mes deux numéros de votre côté, car il est vrai qu'au début, je ne vous avais pas précisé que je ne voulais être jointe là-dessus qu'à titre exceptionnel. C'est pour ça que je vous l'ai précisé juste après.

- Oui, on avait bien les deux numéros.

- D'accord. et donc, avez-vous rappelé la dame finalement, pour lui donner mon fixe?

- Non. Mais on a trouvé ça surprenant votre mail.

- Oui, ça ne m'étonne pas. Mais où voulez-vous en venir au juste. Que voulez-vous me dire?

- Et bien, on faisait une dérogation pour vous, mais en fait, on ne veut plus vous faire rencontrer des gens.

- D'accord. C'est dommage , parce-que j'ai eu la fille du monsieur au téléphone et on s'entendait très très bien. Au-revoir."

Et je raccroche.

C'est quoi ces gens (pour ne pas dire: ce pays) de merde?

Le moindre réajustement de communication, et on est sanctionné? Enfin, ils croient que ce sont eux qui me sanctionnent, mais en fait, la première à avoir été réticente au projet du coup, c'était moi.

Et pire: la fille du monsieur aussi commençait à en avoir sa claque que cette jeune lui parle comme ça. Parce-que je l'ai appelée, bien sûr, dans la foulée, pour m'excuser de la situation et lui expliquer, et alors qu'elle m'a dit avoir coupé court à la conversation avec l'assoc, elle avait du temps pour moi, au même moment. Comme quoi.

"- Moi aussi, ils commençaient à me peser, mais déjà depuis le départ, c'est comme si elle m'imposait les choses. C'est pas une agence, ce truc, je ne sais pas ce que c'est."

Résultat des courses: nous sommes en contact toutes les deux, et cette conne vient de perdre 10€ de mise en contact et 150 € de frais d'adhésion.

Encore une chose qui me frappe dans la façon de faire que je constate ici: ces gens qui vous disent vous faire des fleurs, des "dérogations"...que vous ne demandez pas, mais parce-qu'ils ont envie de le faire, ou que ça les arrange, puis qui reviennent vers vous, en vous disant: "- Moi, j'ai tout fait pour vous, mais votre comportement ne va pas.....". Ben oui, le fait que tu me donnes ce que tu veux me donner (et que je ne t'aie pas demandé), ne me change pas moi, et mes exigences à moi.

Vous savez, c'est le coup de la mère qui dit à son enfant: " - Après tout ce que j'ai fait pour toi!"

Alors on va se remettre les choses au carré vite fait: " - Pardon, mais me mettre au monde, tu l'as fait pour moi? Décider du fait que je vive et que je soie là, tu l'as bien fait pour moi, t'es sûre? Ou pour toi? Ou pour d'autres raisons?

Merci.

Publié dans Douce France...

Commenter cet article